Sophie Gromb-Monnoyeur : une femme au profil unique

Ce n’est pas tout le monde qui a un parcours professionnel identique à celle de Sophie Gromb. Une bordelaise de renom qui est connue tout aussi bien dans le domaine médical que juridique. En effet, Sophie Gromb est une femme au double parcours. Elle appartient tout aussi bien au monde médical qu’au monde juridique. Dans cet article, nous vous invitons à en apprendre un peu plus concernant cette femme au profil unique.

Le parcours d’une experte au double profil

On n’en voit pas tous les jours des personnes ayant un profil atypique comme celle de Sophie Gromb-Monnoyeur. Elle entame d’abord une carrière en droit avant de devenir attachée des hôpitaux en médecine légale en 1997. Par la suite, elle soutiendra une thèse de science pour son diplôme et va créer un service de médecine particulier en France. Un centre unique en France à l’époque situé dans le CHU de Bordeaux qui accueille les personnes étant victime d’agressions. Le service a été tellement adulé que le CHU de Bordeaux est devenu le centre hospitalier proposant le meilleur service de France.

Avec son équipe en service médicale, Sophie Gromb commence à se faire une renommée dans toute la Gironde. Aussi, elle commence à élargir son lien étroit avec le milieu judiciaire. Déjà qu’à l’époque elle était déjà responsable de la formation en médecine légale des magistrats français et étrangers à l’Ecole Nationale de la Magistrature de Bordeaux.

De sa double carrière, Sophie Gromb peut travailler jusqu’à 80 heures par semaine. Ce qui est surtout remarquable c’est sa passion pour ses deux carrières. D’après ses dires, c’est l’aspect diversifié de son métier qu’elle apprécie le plus. Il lui arrive même de faire les enquêteuses en effectuant des contre-autopsies ou encore une étude concernant la contamination post-transfusionnel. En bref, tout ce qui concerne le corps humain et les affaires juridique sont dans ses cordes. En outre, on la connait aussi comme étant la fondatrice de l’unique observatoire de violence en France.

La CAUVA : un exploit mémorable de la femme au double carrière

On peut la considérer comme étant son plus grand exploit, Sophie Gromb-Monnoyeur a fondé la CAUVA ou le Centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agression en 1999. Le but du centre est d’accueillir des victimes d’agressions qu’importe l’âge ou le sexe de la victime. De ses connaissances en droit, l’experte médicale et judiciaire connait bien les aléas des procédures judiciaires et médicales en cas d’agressions. Ainsi, elle a également créé ce centre de prise en charge pour victimes d’agression afin que ces derniers puissent bénéficier des soins dont ils ont besoin. Mais surtout, que les victimes puissent bénéficier d’une aide juridique pour une éventuelle poursuite en justice. Elle a donc fait en sorte que son centre d’accueil bénéficie d’une procédure originale. Et en fonction de la gravité de chaque cas, des procédures pénales peuvent être mises en œuvre. De plus, les victimes vont être entourées de professionnels de santé et judiciaire qui peuvent leur venir en aide et étudier leur cas.


Hébergement web illimité

Laisser un commentaire