La loi sur l’encadrement des loyers, une source d’inquiétude pour les investisseurs dans le locatif

Face à la flambée du loyer dans les grandes villes, il est possible que le gouvernement envisage le retour de l’encadrement des loyers. Cela concerne entre autres les grandes villes dont Paris, Marseille, Lyon et autres. A noter que la loi Elan n’était plus effective en fin 2017, mais face à la hausse incessante du prix des loyers et de la pénurie de logement, il est possible que cette loi entrera une nouvelle fois en vigueur pour cette année.

Cependant, le sondage a montré que si jamais la loi sur l’encadrement des loyers entrerait en vigueur, près de 6 bailleurs sur 10 pourraient arrêter d’investir dans l’immobilier locatif. Ils jugent en effet que l’opération ne soit pas rentable.

Une loi qui pourrait freiner l’investissement dans l’immobilier locatif

Loc Service, la plateforme de mise en relation entre locataires et propriétaires, avait effectué un récent sondage et a publié que « 60 % des propriétaires-bailleurs, notamment à Paris, redoutent le retour de l’encadrement des loyers ». En plus d’une fiscalité qui resserre le budget des investisseurs tel un étau au niveau de la gorge, cette mesure aura un impact majeur sur leurs recettes. Ce qui fait que la rentabilité du bien mis en location sera réduite de manière considérable.

Suite à cette éventuelle décision de réintégrer la loi sur l’encadrement des loyers en région parisienne, 10 % d’entre eux vont se tourner vers la location touristique en délaissant la location classique. 1 sondé sur 5 renoncerait à son investissement locatif et 28 % revendraient le logement actuellement en location. Cela ne fera qu’aggraver la pénurie sur le marché du logement, surtout dans ans la capitale et les villes universitaires.

D’un côté, sans la réglementation des loyers, un grand nombre de particuliers envisageraient de placer leur argent dans le locatif. Près d’un quart des participants au sondage sont ouverts à  cette idée de réglementation. Quoiqu’il en soit le nombre de personnes souhaitant investir dans l’immobilier aurait passé  de 16 à 10 % contrairement à ce qu’il avait quatre années auparavant.

Qu’est ce que le dispositif De Normandie vaut réellement pour maintenir l’investissement locatif ?

Afin de faire baisser les prix des biens locatifs, les professionnels du marché envisage de multiplier le nombre de parc de logements disponibles actuellement. En effet, lorsque l’offre arrive à suivre la demande, le prix diminue automatiquement. L’objectif étant de faire baisser les prix de manière durable sans que cela ne fasse miroiter des solutions éphémères. Cela est important étant donné que l’un des postes budgétaires le plus important au sein d’un ménage français c’est le budget loyer. Il représente à lui seul près de 30 à 40% des revenus du ménage, taxe comprise.

Pour ce faire, l’intervention des investisseurs privés dans l’immobilier locatif traditionnel reste de plus incontournable. C’est dans cette optique que le nouveau dispositif De Normandie pourrait jouer un rôle important. Ce dernier est inspiré par la loi Pinel, donnant droit à une diminution d’impôt substantielle au profit des investisseurs particuliers qui se mettent à réhabiliter et à mettre en location un logement ancien.

Les loyers seront plafonnés, l’accès au logement pour les ménages modestes sera facilité. Cela permettra d’améliorer le pouvoir d’achat de tout un chacun. Par ailleurs, ces investisseurs participent à la transition écologique au travers de la rénovation de l’habitation via une entreprise de rénovation à Poussan.


Hébergement web illimité

Laisser un commentaire